Régime Bouddhiste et Yogique

Tout savoir sur l’alimentation Bouddhiste et Yogique

Le régime alimentaire Bouddhiste et yogique

Le régime Bouddhiste et Yogique est basBouddhisme, la sagesse et l’évolution spirituelle peuvent être trouvées dans les actes les plus simples de la vie quotidienne, accomplis avec conscience et présence. Le régime alimentaire Bouddhiste est un bon exercice de méditation en soi et une bonne attention à l’alimentation est essentielle dans la pratique d’une personne, car la nourriture influence à la fois le fonctionnement de l’esprit et du corps. C’est un mode de pensée très ancien qui a fait son apparition dans des textes hindous tels que le Hatha Yoga Pradipika et dans le Baghabad Gita.

 “Les aliments de la vertu purifient l’existence et en prolongent la durée ; ils procurent force, santé, joie et satisfaction. Ces aliments substantiels sont doux, juteux, gras et plein de saveur. Les aliments trop amers, acides, salés, piquants, secs ou chauds, sont aimés de ceux que domine la passion. Ils engendrent souffrance, malheur et maladie.

– Bhagavad Gita, XVII. 8,9 –

Pourquoi les Bouddhistes sont-ils végétariens ?

Le monde compte 1,666,576 espèces animales dont 60 milliards d’animaux terrestres. En France le nombre d’animaux doués de sensibilité et qui sont élevés et abattus pour la consommation arrive au chiffre de 1,2 milliard, dont 3,2 millions animaux terrestres et 200 000 animaux aquatiques et d’autres qui abattus chaque jour. Tous ces animaux sont utilisés pour notre confort, nous, être doués d’intelligence, on les utilise pour notre bénéfice propre et l’empathie, l’altruisme sont oublies à l’égard de ces pauvres bêtes. Ces chiffres sont inquiétants, car ils nous montrent que l’humanité oublie facilement la compassion envers des animaux qui, comme nous, ne désirent pas souffrir. Nous nous demandons donc s’il est éthique de tuer et maltraiter des êtres vivants, qui n’ont rien demandé.
Le régime Zen est basé sur la non-violence envers un être doué de sensibilité. Cela inclut évidemment la souffrance animale, cette philosophie nous aide à comprendre que tous les plaisirs ne sont pas bénéfiques d’un point de vue moral et spirituel. Selon Dalaï Lama, maitre et guide spirituel du Bouddhisme tibétain, la base de l’humanité, c’est la bonté et l’égalité. Le devoir moral qui nous incombe donc, si nous souhaitons être bienveillants, est de protéger la vie animale, qui ne peut se protéger seule de l’homme. Mathieu Ricard (maître Bouddhiste) explique avec humour que l’altruisme ne s’arrête pas aux bords de son assiette, ce qui rejoint ce que Alphonse de Lamartine traduit par sa citation :

“On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas”

– Alphonse de Lamartine – 

Le bien être que préconise cette pratique nous aide à devenir plus altruiste et nous incite à consommer des aliments d’origine végétale, de telle sorte que nous ne faisons pas souffrir les animaux. Un régime alimentaire qui correspond à la pratique dont nous parlons pourrait être le suivant :

  • Fruits frais
  • Légumes crus ou légèrement cuits
  • Céréales (riz, blé, avoine…)
  • Protéines (noix, graines, soja, quinoa…)
  • Infusions de plantes médicinales de préférence
  • Edulcorants naturels (sucre de canne, sirop d’agave…)
  • Huile d’olive, huile de coco, huile de sésame…

Nous avons tendance à inclure des produits laitiers, mais cela n’est pas recommandé (dans une pratique stricto sensu) car l’abattage des animaux et l’utilisation d’hormones et d’antibiotiques sont très courants dans cette industrie. Il existe aujourd’hui de nombreuses options de produits d’origine végétale qui sont meilleurs pour la santé et qui ne font pas de mal à nos amis les animaux.

Exemples de questions posées concernant les cours de Yoga en ligne

Pourquoi les bouddhistes pensent-ils qu’il faut manger végétarien ? Il existe un motif spirituel derrière cette croyance ?

Association Yoga Soyons Zen